La forêt, Nature, Non classé

Gestion durable des forêts.

L’objectif de la gestion durable est de concilier les dimensions économiques, environnementales et sociales des forêts. “La gestion durable des forêts” garantit leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et les

Biodiversité très intéressante.

fonctions écologiques, sociales, mais aussi économiques sans causer des préjudices aux autres systèmes.

Une attention particulière doit être accordée à la préservation de la biodiversité et des habitats, à la qualité des sols et de l’eau, à l’amélioration des qualités des paysages et des richesses culturelles.

Lorsque les forêts sont en bonne santé et plantées d’essences diverses, elles abritent naturellement une faune et une flore riches. Elles sont un réservoir de biodiversité rassemblant une grande quantité d’êtres et d’organismes vivants qui vivent en symbiose : Espèces végétales, espèces animales, champignons, levures, bactéries …

La biodiversité : Qu’est-ce que c’est ?

” La biodiversité, c’est le système vivant de notre planète. Nous autres humains appartenons à une espèce qui constitue l’un des fils de ce tissus. ” Cela recouvre l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie :  (plantes, animaux, champignons, bactéries …) ainsi que toutes les relations et interactions (coopération, prédation, symbiose)

Biodiversité du sous-bois.

qui existent entre les organismes vivants eux-mêmes, et aussi entre les organismes et leur milieu de vie. Nous, humains nous

appartenons à une espèce qui constitue l’un des fils de ce tissu. La biodiversité biologique actuelle, est  le résultat d’une longue évolution du monde vivant sur l’ensemble de la planète et qui dure depuis l’apparition de la vie sur terre, soit depuis 3,5 milliards d’années.

Comme le décrit concrètement Mr Laurent Larrieu (chercheur INRAe) :

Le bois vivant avec ses cavités, puis le bois mort, est un indispensable producteur de biodiversité à travers les animaux, les champignons, insectes et oiseaux qu’il nourrit ou héberge.
Sans bois mort on se prive de nombreuses espèces vivantes: enjeu environnemental à préserver face au changement climatique.