Affichage de 5 Résultat(s)
>>, Patrimoine

L’église : Véritable joyau.

L’église, placée sous le patronyme de Saint Barthélémy, cette église à nef unique est construite dans le style gothique. Elle a été remaniée au XVIIème et XVIIIème siècles et restaurée par la municipalité (XXème et XXIème) – dernières opérations: restauration du retable (1999-2001).

On y pénètre par un portail de style composite ( éléments divers), surmonté d’un arc brisé, abritant une Vierge à l’Enfant.

Au sol, des pierres tombales patinées par le temps et les passages répétés, marquent la présence des prêtres et notables enterrés ici, au plus près de l’église.

Lire la suite ...
Histoire

Histoire et Péripéties des moulins.

Les moulins de la Basse-Neste au XIIème et XVIIème siècle 
Par Gabriel Puyau (feu instituteur, admirateur, défenseur, résistant, amoureux du village...)

Le petit village de Lahitte, par Dam Anne Fousseries, veuve à Noble Alexandre D’Averède, seigneur, demande au meunier Pèï Bégué, dict : d’eth chichou, de s’exécuter pour 9 sacs de grain ( moitié seigle, moitié millet ). En 1782, deux fois plus de carrou et de millet, sont demandés déjà à un descendant du meunier de 1676. Le carrou, mélange de froment et de seigle, remplace le seigle, le millet étant conservé.

Lire la suite ...
>>, Histoire

Monographie

Monographie de la commune d’Avezac, canton de Labarthe, Hautes-Pyrénées.
Dressée par l’instituteur, soussigné,

Avezac, le 15 avril 1887.
Théodore Loo
—– I —–

La commune d’Avezac est située à l’est du département des Hautes-Pyrénées ; au nord-est de l’arrondissement de Bagnères. La plus grande longueur, de la borne dite de la Pomarède, située au sud de la commune, à celle de la Peyre, à l’extrémité nord, mesure environ 7 kilomètres ; de la Poumarède au ruisseau de lu Bazorq, dans la même direction, 4 kilomètres 500 mètres.

Lire la suite ...
Histoire

En 1730, le jardin était “bio”.

Comme dans les villages voisins, à Avezac, la vente des “bouses et fientes des animaux” se fait par rues, à partir d’un point, toujours le même: la croix de la Marque. Elle concerne les fientes déposées dans les “Landes” , par les animaux pacageant. Les propriétaires… ont le droit de recueillir les fientes et de les emporter chez eux. On peut imaginer le va-et-vient des gens rapportant à dos d’animal ou d’homme, les bouses séchées, recherchées dans les “tuies” ou les fougères.

Lire la suite ...
Histoire

Les foires et marchés, à Avezac, au XVIIIème siècle.

Par Gabriel Puyau (feu instituteur, admirateur, défenseur, résistant, amoureux du village...)

Le 9 mars 1772, les consuls, syndics et habitants d’Avezac résolurent de recourir à la grâce royale dans une délibération qui demandait, vu son utilité incontestable:

Le droit de tenir un marché le mardi de chaque semaine et quatre foires annuelles: le mardi, après Notre Dame d’aout; Le mardi après la fête de Saint Joseph; le mardi, après la fête de l’Ascension; Le mardi, après la Saint Martin.  “Rite royale, par ces présentes signées de notre main”, permet de rétablir dans le lieu d’Avezac: Le marché qui y existait anciennement et qui se tiendra le mardi de chaque semaine- D’y tenir quatre foires annuelles aux dates demandées –  Avezac aura charge de faire construire et entretenir la halle, les pavés, étalons et mesures pour les graines – La communauté est autorisée à recevoir à son profit les droits suivants : 1°- Chaque marchand qui étalera sa marchandise sous la halle, trois sous, et hors de la halle un sou. 

Lire la suite ...

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.